Glober.tv

Blogue

Venise en métro

Publié le Lundi 10 janvier 2011
 
 

Les villes où les ruelles sont en eau et non en pierres se font rares. En Italie, Venise fait partie du lot. Avec son mythique pont des Soupirs, ses gondoles et toutes ses vieilles maisons qui s'approchent plus de l'oeuvre d'art que de l'habitation, Venise a su conserver son charme à travers les siècles. Comme si le temps ralentissait, là où l'azur de l'eau fait partie du quotidien. La célèbre cité sur pilotis n'échappe pas au classique métro-boulot-dodo. Sous des airs de Dolce Vita, les Vénitiens se conforment à la routine comme dans toutes les grandes villes.

 

À la différence que le transport en commun marin n'a rien à voir avec les dédales de tunnels souterrains. Pas d'escaliers roulants bondés, ni d'histoires sordides liées au risque de suicides près des rails. À Venise, le métro-bateau tergiverse et accoste. Il tourne à bâbord puis va à tribord, en laissant le temps aux habitants de contempler les façades de pierres millénaires.  C'est un bateau plat, qui ressemble à un ponton avec un toit. Petit bémol, les rayures jaunes fluos qui identifient les stations jurent un peu avec la beauté des lieux. C'est un petit compromis quand on pense au coût dérisoire d'un ticket pour avoir accès à l'air salé et au soleil, plutôt qu'à la chaleur étouffante typiques des wagons de métros non-climatisés. Un prix qui n'a rien à voir avec les 100 euros demandés pour une brève promenade en compagnie d'un joli gondolier en chemise rayée.

 

Comme si vous y étiez, voici le paysage qui défile lorsqu'on prend le métro-bateau:

 

 

 

 

Blogueuse : Véronique Voyer

Glober.tv

Facebook Twitter LinkedIn YouTube

Blogue: Venise en métro

Les villes où les ruelles sont en eau et non en pierres se font rares. En Italie, Venise fait partie du lot. Avec son mythique pont des Soupirs, ses gondoles et toutes ses vieilles maisons qui s'approchent plus de l'oeuvre d'art que de (...)