Glober.tv

Blogue

Festival International Nuits d'Afrique

Publié le Mardi 26 juillet 2011
 
 

Qui a dit que, pour voyager, on devait sortir de sa ville? Montréal est pleine d’activités des plus dépaysantes, qui permettent de découvrir de nouvelles cultures lorsque le temps ou le porte-feuille ne nous permet pas d’aller très loin.

C’est donc avec plaisir et curiosité que j’ai assisté pour la première fois au Festival International Nuits d’Afrique, dont la 25e édition s’est déroulée du 12 au 24 juillet.

Mon premier arrêt a été le spectacle officiel d’ouverture mettant en vedette Manu Dibango & le Soul Makossa Gang.

Marianne Aya Omac, avec son style bien particulier, qui inclut des bruits de trompettes faits uniquement avec sa voix, a réchauffé la foule avant l’arrivée de la légende. Le spectacle a rassemblé des gens de toutes les cultures qui ont tous apprécié la musique tellement originale et accessible de Dibango. C’était un spectacle pour danser, le sourire aux lèvres!

J’ai aussi assisté au spectacle de Madjo au Cabaret du Mile-End le 18 juillet, qui fut mon coup de cœur du festival. Madjo est attachante et extrêmement talentueuse, et elle est accompagnée de musiciens qui le sont tout autant. Elle enchaîne les chansons en français et en anglais avec aisance et son style pourrait faire d’elle une star internationale.

Un des aspects les plus impressionnants est que beaucoup des « beats » n’étaient en fait que l’œuvre d’un beatboxer. On n’y voyait que du feu : il aurait pu s’agir d’une batterie! Et en deuxième partie, le groupe s’est fait plaisir et a offert un jam qui laissait croire à 15 musiciens sur scène alors qu'il n’y en avait que quatre.

Le festival offrait également une programmation extérieure au Parterre du Quartier des Spectacles. Malgré que le site soit entouré de construction, lorsqu’on entrait sur place, c’était le dépaysement total. Des restaurants qui offraient de la nourriture antillaise et africaine, au marché offrant de l’artisanat aux spectacles extérieurs, tout avait été pensé pour les festivaliers. J’ai assisté à un cours de capoeira un jour de semaine en pleine canicule et j’ai été surprise par le nombre de gens sur place. Les activités extérieures étaient une addition extérieure agréable au festival!

Je serai certainement de la partie l’an prochain pour faire de nouvelles découvertes. Et vous?

 

Blogueuse : Béatrice B.Poulin

Glober.tv

Facebook Twitter LinkedIn YouTube

Blogue: Festival International Nuits d'Afrique

Qui a dit que, pour voyager, on devait sortir de sa ville? Montréal est pleine d’activités des plus dépaysantes, qui permettent de découvrir de nouvelles cultures lorsque le temps ou le porte-feuille ne nous permet pas d’aller (...)