Glober.tv

Blogue

Une semaine à travers l’Allemagne

Publié le Lundi 30 juillet 2012
 
 

À Hambourg, le passé rencontre le présent. C'est ce que nous affirme d'emblée notre guide, qui n'a que quelques heures pour nous faire découvrir l'essentiel de sa ville.

Tout autour, l'architecture s'éparpille en styles et en époques disparates, créant un joyeux mélange de tradition et de modernité, aux toits presque toujours rougeâtres ou orangés. C'est le genre de ville où le voyageur se sent immédiatement chez lui.

Notre hôtel, le Steigenberger Hotel, est drôlement bien situé, en plein coeur du centre-ville, à quelques pas de tout. Juste assez bien situé en fait pour pouvoir nous rendre visiter à pied ce parlement « plus grand que le Buckingham Palace », l'Hafencity, le port et les allées couvertes (il y pleut ici presque aussi souvent qu'à Londres!) faites de boutiques et de cafés.

Si nous avions eu plus de temps, nous aurions aimé parcourir la ville à vélo, comme le font les habitants et bon nombre de touristes.

Si l’on prétend qu'il y a ici plus de ponts qu'à Venise, les canaux y sont tout aussi charmants et l'ambiance détendue. Petits cafés, terrasses, pubs, lounges et restaurants bordent chaque ruelle de pierre de «la ville sur l'eau».

Parmi les moments forts de cette trop courte visite : la découverte de l'agité Reeperbahn (Red Light District) et la visite guidée «On the tracks of the Beatles». Une musicienne-grande-fan-du-groupe nous a fait découvrir – en musique, photos et anecdotes – le quartier St-Poli, à travers salles de concert et bars où le groupe a commencé sa carrière, de leur ancien appartement jusqu'au « Beatles Square ».

La ville de Brême est aussi un arrêt obligé lorsque l’on se rend découvrir quelques joyaux d’Allemagne. Plus petite qu'Hambourg, mais tout à fait charmante, cette ville intimiste laisse le temps aux touristes fatigués (comme nous l’étions) de souffler un peu.

Il faut se balader sur la superbe Weserpromenade Schlachte, s'arrêter dans l'un des cafés vers 14 h pour un «kaffee & kutchen» (café et gâteau typiquement allemands), marcher le long de la rivière Wesar (et y cracher pour de la santé, comme le veut la coutume)... On se doit aussi de toucher la statue de bronze des quatre fameux animaux-musiciens de Brême et de contempler le Town Hall et la statue Roland, tous deux classés Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Sous la ville, une immense cave à vin souterraine s'étend sur plus de 2,2 kilomètres! Pour avoir la chance de visiter l'endroit, il faut réserver ses places à l'avance. Un attrait spectaculaire comportant deux millions de bouteilles de vin, tous allemands!

À Brême, on doit aussi visiter la cathédrale (appelée The Dom), le Musée de Paula Modersohn et le Schnoor (le plus vieux quartier de Bremen), magnifique avec ses ruelles minuscules, son architecture pittoresque et ses pubs où n'est servi qu'exclusivement de la bière Beck's (née ici!). Le tour de nuit du Schnoor – avec son guide, lanterne à la main – est une activité amusante à faire en couple ou entre amis.

Presque totalement détruite lors de la seconde Guerre mondiale, la nouvelle Hanovre (525 000 habitants) peut quant à elle se vanter d'être la ville la plus verte d'Allemagne – littéralement – en raison du nombre impressionnant de parcs qu'on y trouve. Cette ville qui compte 40 musées fait place au grand air, à l'histoire et à la culture. Ici, même les abris d'autobus sont des oeuvres d'art – des vraies!

Pour avoir une idée de l'étendue de la ville, on monte jusque dans la coupole, tout en haut du New Hall Town (qui ressemble plutôt à un musée). Et, pour profiter de toute cette verdure, on marche à travers le superbe et calme Maschpark, jusqu'au lac Maschee. On y loue vélo, pédalo, bateau ou l'on nage le long de ses 6,3 kilomètres... jusqu'au beer garden le plus proche.

À Hanovre, on se doit de partager son temps entre la ballade au populaire Flea Market le samedi matin, la découverte du Jardin botanique, l'arrêt émouvant au monument commémoratif pour les victimes juives de Hanovre (des pierres gravées de centaines de noms) et la visite historique des jardins royaux Herrenhäuser (le guide y est costumé et personnifie Leibniz, propriétaire des jardins vers la fin des années 1700).

En soirée, on réserve sa place au cabaret Variété pour un souper-spectacle et on n'oublie surtout pas de s'arrêter boire un Lüttjelage (verre de bière agrémenté d'un shooter de schnaps), une petite gâterie typiquement allemande!

Pour lire et en savoir plus sur ces villes d'Allemagne:

Blogueuse : Sarah-Emilie Nault

Rédactrice en chef : Véronique Leduc

Glober.tv

Facebook Twitter LinkedIn YouTube

Blogue: Une semaine à travers l’Allemagne

À Hambourg, le passé rencontre le présent. C'est ce que nous affirme d'emblée notre guide, qui n'a que quelques heures pour nous faire découvrir l'essentiel de sa ville...