Glober.tv

Blogue

Morelia, jolie ville aux pierres roses

Publié le Mardi 18 septembre 2012
 
 

 

On connaît bien la ville de Mexico, son effervescence, ses couleurs extravagantes et sa folie. Mais on connaît moins Morelia, cette jolie ville aux pierres roses, plus réservée mais tout aussi charmante, située à environ cinq heures de voiture ou d'autobus de Mexico. Et pourtant, tout y est si beau.

Surnommée la ville aux pierres roses, Morelia est synonyme de chaleur accueillante, d'architecture coloniale, d'ambiance unique et de jolis monuments historiques. On y vit, tout doucement, une vie mexicaine calme aux soupirs roseâtres.

D’abord fondée sous le nom de Valladolid en 1541 par Antonio de Mendoza, la ville de Morelia fut ensuite rebaptisée, en 1928, en l’honneur du héros de l’indépendance José Maria Morelos y Pavon qui en était originaire. Tous les habitants de la ville que j’ai rencontrés au cours de ce voyage, peu importe leur âge et leur classe sociale, m’ont fièrement parlé de cet inestimable héros du passé.

À Morelia, l’histoire tient une place aussi importante que la religion.

Le fameux aqueduc rose est ce qui s’impose le plus lorsque l’on franchit les portes de Morelia. Une immense construction serpentant la ville, constituée de 253 arcs et mesurant plus de 1800 mètres de long.

Il faut y visiter le Zócalo (la place centrale) réputé pour être l’endroit où flâner et où croiser des vendeurs sympathiques. Dominé par la cathédrale de la ville, le Zócalo de Morelia abrite le travail d’artisans qui exposent leurs œuvres dans de petits kiosques extérieurs ou sur de simples tapis déposés directement sur le sol. Des vendeurs de ballons multicolores, de barbe à papa et de bonbons y sont tous les jours postés, colorant la ville d’images amusantes que j’ai encore aujourd’hui joyeusement en tête.

Il faut aussi, absolument, emprunter la merveilleuse Callejón del Romance (la ruelle de la romance), ce superbe chemin pavé enveloppé de murs rosâtres où des poèmes ont romantiquement été gravés dans la pierre. Résolument l’un des passages les plus pittoresques de la ville et l’un de mes coups de cœur, cette sublime allée permet de flâner à travers son ambiance détendue et douce.

Le Jardín de las Rosas (le Jardin des roses) fait partie du complexe architectural de Las Rosas. Cette belle place typique ornée d’arbres, de bancs et d’une fontaine, est entourée de petits cafés et abrite deux sculptures en bronze, l’une à l’effigie de l’écrivain espagnol Miguel de Cervantes Saavedra, auteur de Don Quichotte de La Manche, l’autre représentant Don Vasco de Quiroga, fondateur d’hôpitaux et de collèges de la région au temps de l’époque coloniale.

Comme dans presque tous les recoins typiques de Morelia, ces statues portent leur légende. On raconte que tous les 2 novembre, durant le Día de Muertos (le Jour des morts), leurs esprits visitent le jardin pour partager leurs expériences et discuter de la vie. Plusieurs fois par semaine, les artistes locaux s’y réunissent pour exposer et vendre leurs œuvres, dont beaucoup de poteries, de boiseries, d’animaux et de petits personnages en terre cuite multicolores.

Le Palais national de Morelia, le Musée régional de Morelia, l’ex-couvent de San Agustin, le musée d’art contemporain, le Musée d’art colonial de Morelia, le Collège San Nicolás de Hidalgo et l’ex couvent del Carmen (la maison de la culture) sont d’autres endroits magnifiques à visiter et à découvrir au cœur de la ville.

Morelia regorge de nombreux et splendides monuments religieux. Dans cette ville où la plupart des gens - dont beaucoup de jeunes - se signent de la croix lorsqu’ils croisent une cathédrale ou une église, on ne rigole pas lorsqu’il est question de la vierge Marie ou de la fameuse vierge de Guadalupe.

La ville aux pierres roses est surplombée de la populaire cathédrale, datant du 17e siècle. Fusionnant architectures néo-classique et baroque, la cathédrale est située dans le centre historique de la ville qui l’a fait inscrire sur la liste du Patrimoine culturel l’humanité par l’UNESCO.

Un de mes moments magiques à Morelia reste la visite du magnifique El Templo, une petite église à l’intérieur entièrement doré et belle à couper le souffle.Les dorures travaillées recouvrant ses murs multicolores, certaines en forme de fleurs de lys, d’autres en forme d’étoiles ou de fleurs semblent tout droit sorties d’un conte de fées. Le plus impressionnant reste sa coupole qui, par ses huit fenêtres, laisse entrer et réfléchir la lumière du jour sur ses parures dorées.

Moi qui n’ai jamais véritablement été une admiratrice des reliques religieuses, je suis complètement tombée sous le charme de Morelia, cet endroit miraculeux.

Blogueuse : Sarah-Emilie Nault

Rédactrice en chef : Véronique Leduc

Glober.tv

Facebook Twitter LinkedIn YouTube

Blogue: Morelia, jolie ville aux pierres roses

On connaît bien la ville de Mexico, son effervescence, ses couleurs extravagantes et sa folie. Mais on connaît moins Morelia, cette jolie ville aux pierres roses, plus réservée mais tout aussi charmante, située à environ cinq heures (...)