Glober.tv

Blogue

Dernier arrêt: Londres

Publié le Mardi 14 janvier 2014
 
 

Ceux qui prétendent ne pas aimer la capitale britannique se trompent assurément. Comme l’a jadis écrit Samuel Johnson, ceux qui s’ennuient à Londres ont une vie ennuyante, puisque l’on trouve à Londres tout ce que la vie a de mieux à offrir. Et 250 ans plus tard, il est toujours d’actualité. ADN d’une journée à Londres.

Impossible de ne pas s’attarder aux attractions principales en visitant Londres pour la première fois. À peu près tout ce qui se trouve le long de la Tamise entre les Houses of Parliament et Big Ben à l’ouest et Tower Bridge à l’est est digne de mention, notamment Somerset House, les gratte-ciels de la City, la cathédrale Saint-Paul, l’ex-usine-devenue-musée Tate Modern, l’historique Tour de Londres et bien d’autres encore.

Londres, c’est aussi un tiers de parcs. Près de 30% de sa superficie est classé « espace vert », la majorité étant des parcs royaux si grands qu’il en devient difficile de croire que l’on se trouve pourtant au centre de la ville. Les Londoniens affectionnent particulièrement Hyde Park et Hampstead Heath plus au nord, tous deux flanqués au beau milieu de quartiers très huppés.

Une journée à Londres n’en est pas une sans un saut à Shoreditch, d’une part pour son art de rue sans équivalent et d’autre part pour Brick Lane, où l’on retrouve les meilleurs curryhouses, véritables institutions indiennes et pakistanaises.

Bref, impossible de tout voir en si peu temps – en sachant qu’une vie est insuffisante – mais c’est suffisant pour donner la piqure, et rêver d’y revenir, encore et encore.

Voyez notre vidéo sur le même sujet : http://glober.tv/fr_CA/videos/culture/escale-a-londres/455/

Blogueuse : Marie-Eve Vallières

Glober.tv

Facebook Twitter LinkedIn YouTube

Blogue: Dernier arrêt: Londres

Ceux qui prétendent ne pas aimer la capitale britannique se trompent assurément. Comme l’a jadis écrit Samuel Johnson, ceux qui s’ennuient à Londres ont une vie ennuyante, puisque l’on trouve à Londres tout ce que la vie a de (...)